Terre connue – For S

19 janvier, 2019

Aujourd’hui, mon amour, j’ai le coeur lourd.
Non pas des éons qui nous séparent du monde
Alors que dorment les passants insouciants.
Mais tel un poids attendrissant,
Un bleu immédiat
Se prononce au fil du temps, sur ma douce poitrine,
Ton absence me pèse.

Tu es bien trop précieux, mon trésor
Mais tandis que les flammes caressent mes genoux,
Assise patiemment, dans l’attente de ton retour
Je sais que je ne puis te briser
Car ta force est celle des étincelles des cieux
Radieuse.

A se demander, parfois, comment dire?
La pluie fait fuir les goutelettes
La montagne assèche les rivières
Par le feu qui brûle en toi,
Incendiant mon coeur, ma personne, mon tout.
Je suis libérée de nouveau,
Des chaînes
Qui me penchaient vers le passé.

Corps nus, entrelacés
Nous avons créés en nous un foyer
Une demeure inconditionnelle
Toujours prête à accueillir
Notre amour secret aux tôt réveils
Arômes de café noir, sirop des dieux
Amour incarné au petit déjeuner.

Jamais ne n’aurai espéré
Rencontrer un autre ange, venu d’ailleurs
Diable, vêtu d’un costume bleu marine
Doux rêveur, amant à la main lourde
Nous sommes tous deux, Sisyphe
Chaque jour notre pierre,
Chaque minute notre montagne
Encore, une fois, toujours.

Si demain, le destin t’arrachait d’entre mes mains
Je ne me briserai pas, non.
Le temps des brisures est résolu.
Mais un trou noir remplacerait mon coeur,
Aspirant petit à petit les flocons avoisinants
Jusqu’au jour où je te rejoindrai,
Quelque part dans l’Univers.

© 2019 Lilith Ember All Rights Reserved

Gods and Heathens

Remote locations
Ignite and unfurl deep passions,
As Pele and Kamapua’a
Bear witness, shedding tears of joy.

Feasting on energies,
Primordial and long forgotten.
The Succubus Lilith devours
Humble servants of the flesh
In resolute embrace.

Up, down, beneath, above
Through and through
Bodies intertwining
Beyond understanding.
A tapestry of lust,
Woven by Arachne herself.

The echo of desperation:
A hand longing to grasp
Harder… Harder. Harder!

((((((((( Resonates )))))))))

Through soft pine like
Hephaestus’ thundering blow.

Warm breaths on soft skin
Cries forever lost in a pillow
Beating hearts,
Trying to rip themselves
From their carnal shells.

Symphonic melodies give way
To carnal compositions
Orchestrated by Pan,
Playing the body of Syrinx
In the form of a flute.
Plaintive gasps and tortured cries,
Frozen in time, forever…
Only relieved by the echo of our love.

Daddy’s Love

Eat me for breakfast

A light midday meal

An afternoon delight

A delectable dinner

A midnight hankering

Obediently ready, quick-witted little kitten.

Sit, kneel, lie, spread, swallow.

Quiet, still…

Yours once, twice, again, forever.

To have and to hold,

To finger and to fuck

Faithfully.

VERSION FRANÇAISE

Fais de moi ton déjeuner

Un petit encas à midi

Un délice d’après-midi

Un dîner délectable

Une envie de minuit

Obéissante à souhait, petite minette toujours prête.

Assis, à genoux, couché, écarte, avale.

Silence, immobile…

Tienne d’abord, ensuite, encore, toujours.

A avoir et à garder,

A doigter et à baiser

Fidèlement.

© 2018 Lilith Ember All Rights Reserved

🔥👄🍑❤️🌸🔥👄🍑❤️🌸

Thanks for reading! Don’t forget to follow my social accounts. 😘
Instagram
Twitter (where I will indulge you with occasional sexy photos) 
Facebook